Just another WordPress.com site

Posts tagged ‘Oliver Williamson’

Econ 474 13. hafta

Bu haftanın okuması olan Mark Granovetter’in Action économique et structure sociale: le problème de l’encastrement’in tamamlayıcı okumaları:

1. Pierre Bourdieu – Le champs économique

2. Oliver Williamson – Markets and Hierarchies

Reklamlar

Consensus de Washington – Williamson

– la discipline budgétaire : considérant que le déficit public est source
d’inflation et de déficits extérieurs, l’austérité budgétaire vise à désendetter l’Etat, mais aussi à maintenir et à améliorer le pouvoir d’achat, essentiellement des catégories de la population les plus défavorisées.
– la redéfinition des priorités en matière de dépenses publiques : les subventions à l’économie, à l’emploi, aux entreprises doivent se substituer aux
aides directes finançant la santé, l’éducation et la construction d’infrastructures.
– la réforme fiscale : pour contrer l’évasion fiscale et la montée de l’économie informelle, mais aussi pour améliorer les finances de l’Etat et donner
un nouveau souffle à l’économie, le gouvernement doit poursuivre un
double objectif : élargir l’assiette fiscale et baisser les taux d’imposition
marginaux.
– la libéralisation des taux d’intérêt : le marché doit fixer les taux d’intérêt,
mais l’Etat doit veiller à ce que ceux-ci soient positifs et modérés afin
qu’ils soient attractifs aux yeux des investisseurs internationaux, lesquels
peuvent ainsi contribuer au financement du développement.
– des taux de change compétitifs : l’objectif est de favoriser les
exportations; la dépréciation monétaire contrôlée doit œuvrer dans ce
sens, tout en évitant un dérapage inflationniste dû à des taux de change
trop faibles.
– la libéralisation du commerce : la promotion des exportations ne pouvant se faire sans la libéralisation des échanges commerciaux, il est
impératif de limiter ou même de supprimer les barrières tarifaires et
non tarifaires.
– la libéralisation des investissements directs en provenance de l’extérieur :
dans un premier temps, les investissements étrangers doivent ne subir
aucune entrave; ensuite, les institutions financières internationales imposent la libéralisation des mouvements de toutes sortes de capitaux, ce
qui, dans le passé, a donné lieu à des crises financières importantes tout
au long des années 1990.
– la privatisation : il s’agit d’abord de réduire le déficit public, de contenir
l’interventionnisme étatique, mais aussi de rendre, par une gestion plus
appropriée, les entreprises plus compétitives (sur les marchés libéralisés) ;
les privatisations reçoivent, à ce titre, un large consensus des experts de
Washington.
– la déréglementation : la contestabilité des marchés, par l’élimination des
barrières à l’entrée et à la sortie des marchés et le soutien de la libre
entreprise, doit être appliquée sur une large échelle; le succès supposé de
cette politique aux Etats-Unis (années Reagan) doit inspirer tous les gouvernements.
– les droits de propriété : le renforcement des droits de propriété favorise
l’initiative individuelle et permet au secteur informel d’obtenir des titres
de propriété à des coûts acceptables

Etiket Bulutu